Sulfate pour Taureau

$25,00

UGS : 748367095931 Catégorie :

Description

Siarczan sodu, saszetka 100g – Dla znaku Byka

Sel minéral pour le signe du zodiaque du Taureau

Produkt w 100 procentach z wyciągów roślinnych.

TWOJE 3 minerały które najbardziej potrzebne są dla organizmu właściciela horoskopu to okres brakujących miesięcy do końca roku w których matka nie nosiła ciąży.

PRZY PIERWSZYM ZAMÓWIENIU, ZESTAW ZAWIERA:

  • Pudełko zbiorcze
  • Minerały
  • Książkę 
  • Dozownik 5 gram

 

Suplement diety

Sposób suplementacji:

1 miarkę (5g) proszku rozpuścić w szklance ciepłej wody. Stosować raz na dobę, po posiłku. W trakcie suplementacji wypijać nie mniej niż 1 litr wody dziennie.

Data przydatności do spożycia:

24 miesiące od daty produkcji (datę i numer partii umieszczono na opakowaniu). Przechowywać w temperaturze pokojowej (15-25oC), w miejscu ciemnym, suchym, niedostępnym dla dzieci. Po otwarciu należy spożyć w ciągu 6 miesięcy.

Ostrzeżenie:

Suplement diety nie zastępuje zróżnicowanego sposobu odżywiania się i zdrowego trybu życia. Nie przekraczać zalecanej porcji dziennej. Nie stosować w przypadku uczulenia na którykolwiek ze składników preparatu. Nie stosować w okresie ciąży i karmienia piersią. Sole mineralne wspomagające procesy fizjologiczne w organizmie. Działają one na poziomie komórkowym i są czynnikiem mineralnym wspomagającym funkcjonowanie komórek. Sole te uczestniczą w procesach metabolicznych i biorą udział w przyswajaniu substancji zawartych w żywności przyjmowanej w codziennej diecie.

Parties critiques du corps exposées à des affections causées par un manque de sulfate de sodium : Foie, vésicule biliaire, cou, gorge, cervelet, organes digestifs, pancréas, reins.

Maladies associées de : palais, pharynx, cavité du pharynx, nerf cervical, veine cervicale, nuque, cou, plexus brachial, cordes vocales, épiglotte, luette, artère veineuse, artère cardiaque, thyroïde et amygdales, vaisseau lymphatique (la lymphe fait partie du système circulatoire, il s’écoule des tissus et des organes dans le système circulatoire), l’artère maxillaire, l’occiput, l’artère nasale, le muscle de la langue, la dentition, la mâchoire supérieure, la mâchoire inférieure, l’os nasal, la vertèbre apicale (atlas), le muscle deltoïde et le muscle cervical principal, le muscle trapézoïdal.

Ce sel inorganique se trouve dans les fluides intercellulaires et sa tâche principale est de réguler le niveau d’eau dans les tissus, le sang et les fluides corporels. La carence en ce sel empêche le drainage de l’eau des tissus, causé par l’oxydation de substances organiques, tandis que le chlorure de sodium distribue l’eau à travers les tissus.

Le sulfate de sodium permet une régulation quantitative pour éliminer l’excès d’eau quelle qu’en soit la cause. Premièrement, la décomposition de l’acide lactique avec du phosphate de sodium produit de l’eau qui doit être éliminée ; à cette fin, la quantité nécessaire de sulfate de sodium est nécessaire, sinon ces processus entraîneront un excès d’eau. Dans ce cas, les personnes souffrantes de fatigue et ayant des problèmes digestifs sont exposées au risque de paludisme car le corps est incapable d’éliminer l’excès d’eau en raison d’une pénurie de molécules de sulfate de sodium qui pourraient effectuer cette tâche. Chimiquement parlant, une molécule de sulfate de sodium a la capacité de lier et d’emporter deux molécules d’eau. On soupçonne que les frissons et la fièvre aigue, le choléra, la fièvre jaune et d’autres symptômes similaires sous les tropiques peuvent être le résultat d’un excès d’eau dans le sang et éventuellement dans les liquides extracellulaires. Toutes ces conditions sont causées par l’incapacité d’assimiler des quantités suffisantes de sulfates de sodium, provenant des processus digestifs, nécessaires pour drainer l’excès d’eau qui provient des poumons et pénètre dans la circulation sanguine.

Si on prend des “frissons” comme exemple, aucune autorité médicale ne peut expliquer clairement ce phénomène. Leur raisonnement est généralement incongru et vague. Mon point de vue est le suivant : lorsqu’il y a un excès d’eau dans la circulation sanguine, il est évident qu’une grande variété de tissus souffrira de carences nutritionnelles. En raison d’une quantité insuffisante de molécules de drainage qui aident à se débarrasser naturellement de cet excès, le corps choisit la meilleure solution qui est la suivante : elle provoque la contraction des systèmes cardiovasculaire, nerveux et musculaire, forçant ainsi l’excès d’eau à être expulsé en transpirant abondamment pendant la fièvre. À moins que du sulfate de sodium ne soit administré pour maintenir l’équilibre hydrique dans le corps, la fièvre revient au bout de quarante-huit heures, ce qui constitue le temps nécessaire pour accumuler à nouveau l’excès d’eau dans le sang. De plus, lorsqu’une personne souffrant de fièvre monte à des altitudes plus élevées, où l’air est plus frais et plus sec, la fièvre cesse. Cela est dû à des niveaux élevés d’oxygène, qui élimine l’excès d’eau – qui est à la racine du problème.

Il convient également de noter que boire de l’eau n’entraîne jamais un excès d’eau dans la circulation sanguine, car ce type d’absorption n’est pas réalisable. Le corps ne prend que la quantité d’eau dont il a besoin. On apprend aussi que parmi les sels inorganiques dans le fonctionnement du corps humain, le sulfate de sodium, lorsqu’il est en abondance, affecte l’eau, maintient la bile et les sucs pancréatiques en consistance normale, régule le niveau d’eau dans les fluides intercellulaires et élimine l’excès d’eau du sang. Il maintient l’équilibre hydrique dans le corps et aide à stimuler les fonctions des reins et de l’estomac, ainsi que du foie et du pancréas, ce qui améliore la désintoxication. Ce sel est nécessaire de décompression de l’eau du corps. Il n’y a pas d’effets secondaires connus du sulfate de sodium dans le corps, même en cas de surdosage, les cellules absorbent seulement autant de minéraux que nécessaire, expulsant tout le surplus. Les sels minéraux agissent de l’extérieur, facilitant la gestion minérale interne du corps (remplaçant les minéraux manquant). Grâce aux sels minéraux, il est possible d’améliorer la « longévité » des cellules et d’influencer le système de transmission d’informations entre elles : dissolution des blocages, amélioration du flux d’information, amélioration de la réactivité aux médicaments homéopathiques, équilibre acido-basique, désacidification, renforcement du système immunitaire et du métabolisme cellulaire, structures cellulaires, condition physique générale.

 

 

Informations complémentaires

Poids 0.1 kg